Severin von Eckardstein

Severin von Eckardstein compte parmi les pianistes allemands les plus importants de sa génération: Il se produit en solo et avec orchestre sur de nombreuses scènes prestigieuses.

Il a remporté un grand nombre de prix, notamment au Concours Ferruccio Busoni à Bolzano (1998), au Concours international de piano de Leeds (2000) et au Concours José Iturbi à Valence (2002). Il est également lauréat du concours de l'ARD à Munich (1999) et a reçu le premier prix du Concours International Reine Elisabeth de Bruxelles (2003).

L'artiste a donné des concerts très remarqués et salués tant par le public que par les critiques à Berlin, Munich, Moscou, Londres, Paris, Madrid, New-York, Amsterdam, Trondheim, Budapest, Hong Kong, Tokyo et Séoul. On peut également l’entendre dans de nombreux festivals, notamment le Festival de piano de la Ruhr, le Festival de La Roque-d’Anthéron, le Festival de musique de Schleswig-Holstein et le Festival international de piano de Miami, où il a donné le concert d’ouverture en 2009.

Il a joué avec des chefs d’orchestre tels que Valery Gergiev, Philippe Herreweghe, Lothar Zagrosek et Marek Janowski. 

Il a fait ses débuts en 2007 avec le très prestigieux Orchestre royal du Concertgebouw (Concerto pour piano n°5 de Beethoven) sous la direction de Paavo Järvi et au printemps 2012 avec l’Orchestre symphonique de Dallas (Concerto pour piano n°3 de Prokofiev) sous la direction de Jaap van Zweden. En 2015, il collabore pour la première fois avec le Trondheim Symfoniorkester ainsi qu’en 2017 avec la Philharmonie nationale hongroise sous la direction de Zsolt Hamar.

En novembre 2020, alors que presque toute l’Europe était en confinement, il est invité à jouer à Saint-Pétersbourg avec l’orchestre Mariinsky sous la direction de Valery Gergiev ainsi qu’à Ekaterinbourg avec l’orchestre philharmonique de l’Oural.

En tant qu’habitué de la série extraordinaire « Meesterpianisten » au Concertgebouw d’Amsterdam, von Eckardstein s'y est produit pour le grand concert anniversaire d'ouverture de cette série en 2012 pour marquer son 25e anniversaire. Le public pouvait le découvrir pour la septième fois au cours de la saison 2019/20.

En 2018, on l’entend à nouveau au Festival de Piano de la Ruhr et aux « Raretés de la musique pour piano » à Husum. Cette même année, il entame pour la première fois différents récitals au Thompson Art Center de New-York.

Né à Düsseldorf en 1978, Severin von Eckardstein a à plusieurs reprises remporté des prix spéciaux pour la « Meilleure interprétation de la musique contemporaine » ; en outre, la Société Mozart (Mozartgesellschaft) et la fondation d’études du peuple allemand (Studienstiftung des Deutschen Volkes) lui on attribué des bourses.
Von Eckardstein a également été primé du prix européen de la promotion culturelle à Berlin (2002) et du prix « Echo Klassik » (2003).

La formation artistique de Severin von Eckardstein a profondément été marquée par les professeurs Barbara Szczepanska, Karl-Heinz Kämmerling et Klaus Hellwig auprès duquel il a étudié à l’Université des Arts de Berlin. Il s'est ensuite perfectionné à l’Académie internationale de piano du Lac de Côme, tout en suivant les enseignements privés de maîtres tels qu’Alfred Brendel, Karl Ulrich Schnabel, Alicia de Larrocha, Leon Fleisher et Menahem Pressler. Lui-même transmet sa passion lors de master-classes en Corée du Sud, en Finlande, en Belgique et à l’UdK de Berlin.

Il s’est produit dans des festivals tels que le festival de musique de chambre de Kuhmo, en Finlande, et – avec le violoncelliste Heinrich Schiff – au festival de musique de chambre de Risør, en Norvège. Von Eckardstein se produit régulièrement avec des musiciens tels qu’Andrej Bielow, Igor Levit, Nicolas Altstaedt, Danjulo Ishizaka et Franziska Hölscher. Avec cette dernière, il a fondé la série de musique de chambre « Klangbrücken » au Konzerthaus de Berlin.

Le répertoire extraordinairement étendu de Severin von Eckardstein comprend des œuvres allant de la période baroque à la musique du XXIe siècle. La musique contemporaine, chère à son coeur, garde une place importante dans son activité d’interprète: il a créé plusieurs œuvres de compositeurs contemporains, notamment de l’Américain Sidney Corbett. L’un de ses centres d’intérêt actuels est l’exigeante musique pour piano du romantisme tardif dont certains compositeurs moins souvent joués, tel que Nicolaï Medtner, retiennent toute son attention.

Sa discographie, comprenant des œuvres de Schubert, Scriabine, Medtner, Wagner et Schumann, a suscité un grand intérêt auprès de la critique et de son public. En 2018, un CD avec des œuvres de Debussy et de Dupont fut publié. Actuellement un nouvel enregistrement avec des sonates de Prokofiev est en préparation.