Danielle Laval

Dès sa sortie du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, où elle obtint son Premier Prix à l’unanimité dans la classe de son Maître Vlado Perlemuter, Danielle Laval fut remarquée par Arthur Rubinstein qui resta interloqué devant sa virtuosité et sa vive sensibilité.

 

Danielle Laval, d’une grande rigueur artistique, connaît sur le bout des doigts les grandes œuvres du répertoire, de Saint-Saëns à Beethoven, de Chopin à Mendelssohn, de Liszt à Mozart, mais elle aime aussi passionnément faire découvrir des œuvres plus rares de compositeurs reconnus, tels que Rachmaninov, Grieg ou Schubert…

Si Danielle Laval est une pianiste internationalement aimée et respectée, c’est évidemment grâce à son jeu, à son legato, à sa sensibilité qui mettent si bien en valeur les œuvres qu’elle choisit avec soin avant de les travailler et de les jouer, mais aussi pour son respect absolu du public et de ses partenaires.

 

Qu’elle se produise en soliste avec le Concertgebouw d’Amsterdam, l’Orchestre du Capitole de Toulouse, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, le Salzburg Chamber Orchestra, en chambriste avec le Quatuor Kocian, le Quatuor Debussy, le violoncelliste Gary Hoffmann, en récital, dans de prestigieux festivals comme celui de Baalbeck, les Rencontres Internationales Chopin de Nohant ou les Flâneries de Reims, Danielle Laval sait faire partager ses choix et ses émotions musicales.

Se faisant l'écho de la masse orchestrale, elle est amenée à jouer sous la direction de grands chefs tels que Pierre Dervaux, Armin Jordan, Alexander Lazarev, Lawrence Foster, Alain Lombard, Pascal Verrot ... 

Danielle Laval a beaucoup enregistré pour des firmes prestigieuses, telles que EMI, Universal, Naïve, Warner Classics. Le résultat est impressionnant comme en témoigne son abondante discographie: du Concerto pour Piano de Roussel (avec l’Orchestre de Paris) aux Variations Symphoniques de Franck (avec l’Orchestre National de Bordeaux-Aquitaine), sans oublier l’intégrale de Gradus ad Parnassum de Clementi et des Variations pour piano de Mozart.
 
Sa passion du cinéma s’est traduite en musique, et Danielle Laval a contribué à mieux faire connaître des compositeurs comme Nino Rota (Concerto pour Piano) avec l’Orchestre de Ferrara,  Michel Legrand, Bernard Hermann, André Hossein et Jean Wiener avec l’Orchestre de Monte Carlo ainsi que Miklós Rózsa avec le North Hungarian Symphony Orchestra ; tant par de nombreux enregistrements discographiques, qu’en concert.
 
Elle a enregistré pour la télévision de très nombreux concertos en public avec les plus grands orchestres français.
 
Danielle Laval a été nommée Présidente du Jury du Concours de Piano George Enescu qui a eu lieu en septembre 2011 à Bucarest.
 
Sa rencontre avec Brigitte Fossey, et la complicité qui en naît, l'amènent à contextualiser le dialogue des arts, en le concours du langage des mots à celui de la musique.
 
Danielle Laval a la réputation d’être une artiste d’une grande fidélité en amitié… c’est exact ! Elle est fidèle à son meilleur ami, le Piano, son plus grand complice, et le meilleur interprète de ses émotions et de ses passions.